La filière Cinéma au Maroc: Présentation, métiers et écoles

Présentation de la filière: Cinéma

Si les films Marvel comme celui des Avengers : Infinty War ont rapporté plus de 258 millions de dollars en l’espace de deux jours seulement après leur sortie officielle, l’ensemble de l’industrie cinématographique réalise un chiffre d’affaire gigantesque qui en fait une usine à part entière.

On estime le nombre de films produits par Hollywood annuellement, à 1986 films et le nombre de tickets vendus à travers le monde 2,6 milliards.

A côté de Hollywood c’est le cinéma Indien qui se hisse au rang des plus larges industries mondiales avec plus de 3,5 milliards de tickets vendus en 2018.

Le cinéma est donc bien plus qu’un hobbie mais un métier rapporteur qui représente le « soft-power » d’un pays et sa capacité à étendre sa culture dans le monde dans un contexte où la mondialisation franchit toutes les frontières.

Le Cinéma au Maroc

Le Maroc possède une infrastructure cinématographique très avantageuse. La diversité des paysages attire de plus en plus de réalisateurs comme c’est le cas pour les réalisateurs des films “Mission impossible 5: Rogue Nation”,  tournée au Habous de Casablanca ou “Star Wars” à Ouarzazate.

Cependant le Maroc, trouve toujours des difficultés à en tirer profit. En 2017, le Conseil du gouvernement a adopté le projet de décret 2.17.373 relatif à l aide publique à la production cinématographique étrangère qui met à la disposition du secteur 100 millions de dirhams pour redynamiser la production cinématographique marocaine et attirer les productions étrangères.

Le Maroc souffre d’un manque de professionnalisme et de formation, d’où une qualité de production locale encore peu performante. Néanmoins, Marrakech organise annuellement le Festival international du film qui s’attèle à récompenser les meilleurs longs métrages avec 6 grands prix dans le but d’encourager le secteur au Maroc.

Plus de 84 films représentant 25 pays y sont projetés . 20000 entrées sont enregistrées dont 12000 pass publics. Le cinéma est donc l’une des perspectives de développement et d’ouverture du pays.

Compétences requises  pour travailler dans le Cinéma

Pour intégrer le domaine du cinéma, il faut être passionné, futé afin d’apprendre rapidement les ficelles du métier. Il faut connaître le système de réalisation d’un film, les rôles de chacun et avoir une bonne culture cinématographique.

Il faut avoir l’esprit critique et inventif,  collaborer avec divers professionnels puisque le cinéma est le fruit de travail acharné de toute une équipe soudée. Il faut être ouvert d’esprit et maîtriser les langues surtout l’anglais puisque la majorité des films les plus vus dans le monde sont les films hollywoodiens.

Les compétences à acquérir peuvent être à la fois techniques et artistiques pour travailler dans la création de films. Il faut enfin du talent, de la persévérance, du travail mais aussi une formation adaptée et de qualité.

Carrière et débouchés du domaine du Cinéma

Pour travailler dans le secteur du cinéma, il faut des formations, que ce soit à l’université ou dans des écoles et instituts spécialisés notamment à Casablanca, Marrakech, Rabat. Le but étant d’obtenir une licence audiovisuel, licence Arts du spectacle ou licence professionnelle cinéma après 3 ans d’étude post-bac.

Il est aussi possible, d’opter pour un  Master Spécialisé Cinéma Documentaire à la Faculté des Lettres et Sciences Humaines au terme d’un bac +5. Ces formations suivant un schéma LMD Licence Master Doctorat.

Il existe divers métiers dans le domaine du cinéma qui vont de la réalisation, à l’actorat, en passant par la production et la commercialisation.

On peut travailler réalisateur, éclairagiste, costumier ingénieur du son, acteur, assistant de production, chargé de diffusion, cadreur ou cascadeur. Le réalisateur par exemple a un rôle central dans la création du produit cinématographique ou audiovisuel. C’est lui qui met en scène un scénario et lui donne vie à l’écran. L

e scénariste conçoit le scénario d’un film ou d’une série, souvent en collaboration avec le réalisateur. Le scénographe, ou décorateur, crée de l’atmosphère du film afin de rendre la trame la plus réaliste possible. L’ingénieur du son garantit la qualité sonore d’un projet de cinéma ou de télévision. Pour cela, il travaille en étroite collaboration avec le producteur et le réalisateur.

Les entreprises du cinéma embauchent également de nombreuses personnes dans des domaines comme la communication, le marketing, le commerce dans le but de promouvoir le film à sa sortie.

Les  métiers coiffeur, maquilleur ne sont pas permanents mais peuvent être appelés de façon ponctuelle pour des tournages.

Découvrez les écoles qui proposent des formations en Cinéma