La filière Fiscalité au Maroc: Présentation, métiers et écoles

Présentation de la filière: Fiscalité

Si vous aimez travailler avec les gens, le défi de la résolution de problèmes et un environnement de travail dynamique et en constante évolution, alors une carrière en fiscalité est pour vous. Travailler dans le domaine fiscal peut vous offrir un avenir brillant avec des emplois stables, des responsabilités et d’excellentes récompenses, y compris des possibilités de voyages internationaux, des salaires généreux et de nombreuses promotions.

La fiscalité fait partie du gouvernement, des affaires et de la vie quotidienne. C’est pourquoi des professionnels de la fiscalité intelligents et expérimentés sont toujours très recherchés.

Un professionnel de la fiscalité travaille avec les entreprises et les particuliers pour les aider à se conformer à leurs obligations fiscales et à adopter les meilleures stratégies fiscales pour leur situation. Chaque fois que la loi change ou qu’un nouveau budget est annoncé, les conseillers fiscaux doivent élargir leurs connaissances et adapter leurs stratégies. La nécessité de se tenir au courant signifie qu’il s’agit d’un travail où l’on apprend et où l’on reste toujours pertinent.

Au Maroc, une nouvelle loi de Finances est promulguée chaque année, où d’importantes mesures fiscales y sont appliquées.

Compétences et qualités requises pour exceller dans la Fiscalité :

Bien que la capacité de calcul soit importante, les sociétés fiscales ne sont pas à la recherche de mathématiciens. Ils veulent des gens capables d’interpréter des lois complexes et d’expliquer les options des clients en langage clair et simple.

Vous devez exceller dans les qualités suivantes :

Communication : Lorsque vous travaillez en fiscalité, vous devez expliquer les réglementations complexes d’une manière compréhensible pour les non-spécialistes. Une communication écrite et verbale claire est une nécessité absolue.

Le calcul : Vous n’avez pas besoin d’être un génie des mathématiques – beaucoup d’étudiants en sciences humaines s’inscrivent en fiscalité. Mais vous devez être à l’aise avec les chiffres.

La gestion du temps : Pour réussir, vous devrez prioriser les tâches, respecter les échéances et assumer personnellement la responsabilité d’une charge de travail professionnelle.

La sensibilité commerciale : Les organisations veulent que leurs employés soient honnêtement enthousiastes à l’égard de leur travail. La sensibilisation commerciale montre que vous vous intéressez à votre industrie et que vous serez en mesure de suivre les changements au fur et à mesure que vous travaillerez.

La résolution de problèmes : En fiscalité, vous avez souvent besoin d’être créatif. Par exemple, si vous voulez réduire l’impôt qu’un client paie, vous pouvez recommander une vaste gamme d’outils, comme les fiducies et les placements non imposables. C’est à vous de trouver une solution intelligente.

Le souci du détail : En droit fiscal, les règlements disent exactement ce qu’ils signifient, et vous devez les interpréter exactement de cette façon. Cela signifie qu’il faut prêter attention à chaque mot.

L’organisation : Au cours de votre carrière en fiscalité, vous serez confronté à des tâches importantes et complexes. Vous devez être capable de les décomposer en sections que vous pouvez aborder méthodiquement.

Carrières et débouchés dans la fiscalité :

Une carrière en fiscalité peut vous donner l’expérience d’affaires nécessaire pour accéder à des postes de chargé d’affaires. Vous pourriez accéder à un poste dans la fonction publique qui peut offrir un bon équilibre travail/vie personnelle et des avantages sociaux.

En revanche, en tant que fiscaliste indépendant, vous êtes susceptible de gérer les impôts personnels ou ceux des petites entreprises. Vous pouvez fixer vos propres horaires et travailler de chez vous.

Vous pourrez travailler dans :

  • Cabinets d’experts-comptables

Ces cabinets offrent généralement à leurs clients des services comptables complets, notamment en matière d’audit, de gestion des risques et de financement des entreprises. Ils varient de moyens à grands.

  • Cabinets de conseil fiscal

Ils peuvent d’adresser à des entreprises ou à des particuliers. Le conseil fiscal est l’aspect résolution de problèmes de l’activité fiscale. Les conseillers fiscaux s’assurent que les finances de leurs clients sont fiscalement avantageuses (en termes simples, ils trouvent des moyens pour que leurs clients paient le moins d’impôt possible).

Il s’agit de connaître à la perfection la réglementation fiscale et de pouvoir profiter de toutes les structures fiscales disponibles, des allègements fiscaux et des échappatoires. C’est ce sur quoi vous vous concentrerez en tant que conseiller fiscal qualifié.

  • En interne

Certaines entreprises ont des fiscalistes à l’interne qui s’occupent de leurs propres impôts. Selon la taille de l’entreprise, le service des impôts peut être composé d’une personne, de vingt ou de plusieurs centaines.

  • Gouvernement

Travailler comme vérificateur fiscal est un excellent endroit pour commencer à apprendre comment fonctionne la fiscalité de la vente et comment elle s’applique à des scénarios réels.

  • Technologie financière

Le plus prometteur de tous les secteurs, la technologie financière, aussi connue sous le nom de FinTech, est une industrie composée d’entreprises qui utilisent les nouvelles technologies et l’innovation pour rivaliser sur le marché des institutions financières traditionnelles et des intermédiaires dans la prestation des services financiers.

Si vous êtes intéressés par la technologie, une carrière dans une entreprise Fintech, pourrait vous convenir.

Découvrez les écoles qui proposent des formations en Fiscalité

ESEJE Mohammedia

Ecole Supérieure Privée des Etudes Juridiques et Economiques

146, NICE 1 – Près de la FST MOHAMMEDIA